Homepopcorn rend hommage à Cromwel et on aime ça!

« Nous n’aurons pas la prétention de pointer les erreurs historiques, les anachronismes et les libertés prises par le réalisateur Ken Hughes présents dans son film, puisque personnellement nous ne connaissions ni le personnage Oliver Cromwell (1599-1658), ni le contexte social et politique, ni le pourquoi de cette guerre civile. A moins d’être un britannique pur et dur, il est certain que la plupart des spectateurs se trouveront dans le même cas. Toujours est-il que Cromwell est un immense divertissement, absolument passionnant, clair pour les non-initiés (c’est-à-dire pour tout le monde ou presque), qui vaut évidemment avant tout pour la confrontation de deux monstres du cinéma anglais, Richard Harris dans le rôle-titre face à Alec Guinness dans celui de Charles 1er.

Nous n’aurons pas la prétention de pointer les erreurs historiques, les anachronismes et les libertés prises par le réalisateur Ken Hughes présents dans son film, puisque personnellement nous ne connaissions ni le personnage Oliver Cromwell (1599-1658), ni le contexte social et politique, ni le pourquoi de cette guerre civile. A moins d’être un britannique pur et dur, il est certain que la plupart des spectateurs se trouveront dans le même cas. Toujours est-il que Cromwell est un immense divertissement, absolument passionnant, clair pour les non-initiés (c’est-à-dire pour tout le monde ou presque), qui vaut évidemment avant tout pour la confrontation de deux monstres du cinéma anglais, Richard Harris dans le rôle-titre face à Alec Guinness dans celui de Charles 1er…

Tout d’abord, saluons une fois de plus la qualité du livret que nous propose l’éditeur, en partenariat avec La Plume et écrit par Jean-François Baillon, Professeur des Universités, spécialisé dans la civilisation britannique. Un bonus à part entière, remplit d’informations sur le film de Ken Hughes, sur les évènements historiques, sur le casting, sur le tournage, sur la représentation de la guerre civile britannique au cinéma, le tout étant impeccablement illustré.

Ensuite, si comme nous vous avez adoré Cromwell, n’hésitez surtout pas à écouter la présentation du personnage historique et l’analyse du film de Bertrand Cottret, historien, angliciste et auteur de Cromwell (Editions Fayard, 1992, récompensé par la médaille d’argent du Prix d’histoire Monseigneur-Marcel), malheureusement décédé en juillet 2020. »

Test Blu-ray / Cromwell, réalisé par Ken Hughes