La sortie récente de la brigade du suicide en collaboration avec RImini Editions est l’occasion de revenir sur ce magnifique projet qui nous a permis de redécouvrir Anthony Mann. Anthony Mann, de son vrai nom Emil Anton Bundmann, naît le 30 juin 1906 à San Diego, en Californie. D’origine autrichienne, Anthony Mann commence sa carrière comme acteur. En 1934, il fonde la Stock Company, troupe dans laquelle jouera notamment James Stewart. Il est metteur en scène entre 1933 à 1938 au Federal Theatre de New York. En 1938, il est recruté par la Selznick International Pictures pour travailler sur la préproduction d’Autant en emporte le vent. Il enchaîne avec Rebecca en 1939. Il devient ensuite assistant de Preston Sturges à la Paramount Pictures. Rapidement, il réalise son premier film en 1942, Dr. Broadway. Son passage chez Paramount est de courte durée, Mann poursuit son parcours chez Universal, Republic et RKO. Il enchaîne ensuite des séries B, dans la comédie et le film noir pour la RKO Pictures et Universal. En 1947, il tourne Desperate, premier de ses films dont il signe le scénario. À la même période, il fait la rencontre de l’un de ses collaborateurs les plus précieux : le directeur de la photographie John Alton. Ce maître du noir et blanc confère aux œuvres d’Anthony Mann un style et une ambiance qui seront pour beaucoup dans la renommée des films du réalisateur. Avec les polars La Brigade du suicide (T-Men, 1947) et Marché de brutes (Raw Deal, 1948), il s’affirme comme l’un des maîtres du film noir. Les deux films se distinguent par un style documentaire et une violence extrême pour l’époque.

Au cours de cette année 2021, nous aurons travaillé sur 4 films du réalisateur : Marché de brutes, la Brigade du suicide, Le Cid et La chute de l’empire romain. Ce colossal travail s’est traduit par par la rédaction d’un livret et de deux livres, le tout accompagné de 7 reportages. Un travail de recherche, de rédaction et de montage qui nous a permis d’améliorer et de perfectionner notre style et notre expertise, Mais je ne suis pas certain que je recommencerai l’an prochain!